Category Archives: Non classé

Découvrez Pascal Robaglia, expert en patrimoine artistique

Pascal Robaglia le galeriste

Pascal Robaglia est né à Paris le 27 février 1955. Il s’est fait remarquer dès l’école primaire en entamant une étonnante scolarité. Apprentissage couronné en 1979 par l’obtention d’un diplôme en Etudes Supérieures Commerciales, Administratives et Financières (D.E.S.C.A.F.) à l’Ecole Supérieure de Commerce de Dijon, considérée comme l’une des plus importantes Ecoles de commerce française.

Alors qu’il est encore sur les bancs de Sup de Co, et grâce à son esprit créatif, Pascal Robaglia réussit à mettre en place la Junior-Entreprise de son école qu’il dirige avec succès de 1976 à 1979. Avant de devenir un grand spécialiste de la parfumerie, Pascal Robaglia a effectué un bon nombre de stages et assuré des missions commerciales en Arabie Saoudite, aux Etats-Unis et à Hong-Kong avec Hermès. Sa carrière débute avec la fonction de cadre à l’exportation qu’il assure en Égypte et Israël, chez Roger et Gallet avant d’intégrer la société Van Cleef and Arpels. Puis, chez l’Oréal et Biotherm Pascal Robaglia se voit confié la mission d’être animateur d’une équipe de vente de produits solaires.

Une passion ancienne

Pascal Robaglia s’intéresse à la peinture depuis sa plus tendre enfance. Il assiste en  famille à de nombreuses expositions de peintures. Des expositions organisées à l’époque à l’occasion de rétrospectives consacrées aux grands peintres de tous genres et écoles d’art. Ainsi, il a commencé à se passionner non seulement aux peintures et objets d’art mais aussi à la sculpture. Pascal Robaglia a partagé son amour de l’art avec sa femme. En effet, ils ont tous les deux ouverts en 1991 une première galerie originale dont Pascal Robaglia a assuré la direction pendant 22 ans – jusqu’en 2013. Cette galerie d’art a connu un immense succès dès le début, étant donné que Robaglia et son épouse sont arrivés à vendre leur première toile au… premier visiteur. Pendant une période de quatorze années, ils ont ainsi réalisé un chiffre d’affaires proche de trois millions d’euros.  Ils ont également participé à de nombreux salons de vendeurs et de galeries d’art français et internationaux.

Malheureusement, les années de réussite en France et à l’étranger (l’exportation des produits vers le Canada, les USA, la Chine et Dubai) ne sont jamais éternelles ! La prospère petite entreprise subit les effets négatifs d’une conjoncture économiquement difficile, de la concurrence des salles de ventes en pleine évolution et d’un divorce… La galerie de Pascal Robaglia a quitté la région de Vésinet à l’ouest de Paris. Fini le temps de cette luxueuse et grande maison qui faisait office d’e galerie d’art abritant plusieurs œuvres contemporaines.

La galerie Gilbert Bart

Aujourd’hui, Pascal Robaglia se déclare capable de continuer sa carrière de marchand d’art qu’il s’est tracée dès le début de sa carrière de galeriste, en promettant de la maîtriser sans difficulté. En réalité, notre galeriste Pascal Robaglia jouit d’un caractère de vendeur, exceptionnellement bien expérimenté, doté certainement de grandes capacités d’adaptation avec toutes les situations et de disponibilités. Par ailleurs son activité professionnelle ne l’empêche pas d’être un accro du sport.  Pascal Robaglia a une admiration pour le sport de montagne, l’alpinisme, le ski et surtout la plongée marine.

Dimitri Casali : L’Histoire d’un historien

Biographie de l’historien Dimitri Casali

Présentation :

Dimitri Casali est un historien médiatique passionné de Napoléon caractérisé par ses talents musicaux principalement dans le rock-n‘roll et sa vision sans complexe de l’Histoire de France.
Sa biographie en 6 dates :

Né le 23 février 1960 à Constantine, il grandit et étudie à Toulouse au collège Émile Zola puis au lycée Berthelot où il obtient le bac en 1980. Il devient ensuite chanteur et guitariste d’un groupe de rock du nom d’Apple Pie en référence aux Beatles puis étudie une maîtrise d’histoire à l’université Paris-Sorbonne. Il commence une carrière de professeur d’histoire-géographie en zone d’éducation prioritaire.

En 1998, il décide de mettre à profit son talent musical dans un projet pédagogique baptisé « Historock » caractérisé par ses compositions « pop-rock-rap » qui dépeignent « les grandes figures du passé ». Passionné par Napoléon, Casali compose également un spectacle musical intitulé Napoléon l’opéra rock. Mis en lumière par ses oeuvres musicales, il se lance par la suite dans la rédaction d’ouvrages éducatifs destinés dans un premier temps à un jeune lectorat qui connaissent d’importants succès en librairie.

En 2001, Dimitri Casali sort son premier livre, Rome, bientôt suivit par pas moins d’une quarantaine. Ecrivain prolifique, il multiplie les publications, d’abord pour les classes de l’école élémentaire comme Les Univers (2006), qui place l’analyse des documents et des images au centre des apprentissages, et qui est plébiscitée par les instituteurs. Il publie également des livres destinés à un lectorat adulte, dont Napoléon par les peintres, un ouvrage qui s’écoule à plus de 40 000 exemplaires.

A partir de 2010, il prend position contre les nouveaux programmes d’Histoire – Géographie au collège, auxquels il reproche de « zapper » toute une partie de l’histoire de France au profit de l’étude de civilisations étrangères, avec pour conséquence que « Clovis, Saint Louis ou François 1er passent à la trappe » du programme de la 5e. En 2011, il publie l’Altermanuel d’histoire de France, (éditions Perrin) qui critique la faible place accordée à certaines grandes figures de l’histoire de France, comme Clovis, Charles Martel ou Louis XIV.

En 2013, Dimitri Casali publie aux éditions Armand Colin une réédition enrichie du Petit Lavisse, manuel de vulgarisation historique destiné aux écoliers français. Cette nouvelle version prolonge le texte de l’historien Ernest Lavisse en y ajoutant des chapitres qu’il a écrits sur la période postérieure à 1940.

En 2016, avec le concours de la Fondation Aristote, il publie aux Éditions La Martinière le Nouveau Manuel d’Histoire, Cycle 4. Le livre a été réalisé avec le concours d’une équipe de dix professeurs certifiés et agrégés d’Histoire et préfacé par l’homme politique Jean-Pierre Chevènement. Plus récemment sort son dernier livre en date La Longue Montée de l’ignorance paru en 2017

 

Livres :
2001 : Rome, Mango, septembre 2001 (ISBN 2740411812)
Charlemagne et son temps, Mango, octobre 2001, (ISBN 2740412827)
Le Moyen ge, Mango, septembre 2001, (ISBN 2740411820)

2002 : La Vie des Français au temps du roi Soleil, Larousse, septembre 2002 (ISBN 2035053455)

2003 : La Préhistoire, Larousse, mai 2003, (ISBN 2035650844)
L’Égypte ancienne, Larousse, septembre 2003, (ISBN 2035530598)

2004 : Napoléon Bonaparte, Larousse, (ISBN 2035054060)
Staline et son temps, Editions Mango, novembre 2004, (ISBN 2740418558)
L’Égypte, Larousse, octobre 2004, (ISBN 2035650968)

2005 : 100 dates de l’Histoire de France, Flammarion, octobre 2005, (ISBN 2081630907)

2006 : Manuel scolaire cycle 3, 6 tomes, Les Univers, Éditions SED
Le Moyen ge (il. Monike Czarnecki), Larousse, octobre 2006, (ISBN 2035651824), tranche d’âges : 6 années et plus
L’Encyclopédie Dokéo 6-9 ans, Nathan

2007 : Ces immigrés qui ont fait la France, Aubanel, octobre 2007, 223 p. (ISBN 270060511X)
Petites histoires de l’Histoire de France, Flammarion, avril 2007, (ISBN 2081200643),
Histoires secrètes de l’Histoire, Flammarion,, mars 2007, (ISBN 2081634813)
Les 100 dates de l’Histoire de Monde, Flammarion, octobre 2007, (ISBN 208120052X)

2008 : Napoléon Bonaparte, Larousse, avril 2008, (ISBN 2035841704)
365 dates de l’Histoire de France, Aubanel, septembre 2008, (ISBN 2700605667)
Sexe et Pouvoir : Les dessous de la vie des chefs, La Martinière, septembre 2008, (ISBN 2732437905)

2009 : L’Histoire de France par la peinture, Fleurus, janvier 2009, (ISBN 2215054565)
Le Moyen ge, Gallimard Jeunesse, octobre 2009, (ISBN 2070612112)
Les 1001 faits insolites de l’Histoire, François Bourin Editeur, octobre 2009, (ISBN 2849411396)
avec David Chanteranne, Napoléon par les peintres, Seuil, octobre 2009, (ISBN 2020987791)

2010 : L’Antiquité éternelle par les peintres, Seuil, (ISBN 2020993864)

2011 : L’Altermanuel d’Histoire de France. Ce que nos enfants n’apprennent plus au collège, Perrin, août 2011, (ISBN 2262034052) Prix du Guesclin 2011.
Napoléon : Dans l’intimité d’un règne, Larousse, octobre 2011, (ISBN 2035864100)
Les Éminences grises du pouvoir, Express Roularta, octobre 2011 (ISBN 2843438438)
L’Histoire de France : Racontée par le cinéma, François Bourin Editeur, octobre 2011, (ISBN 284941266X)

2012 : L’Histoire de France interdite. Pourquoi ne sommes-nous plus fiers de notre histoire, Éditions Jean-Claude Lattès, septembre 2012, (ISBN 2709636972)
L’Histoire de France vue par les peintres, Flammarion, septembre 2012 (réimpr. 2017), (ISBN 2081279819)

2013 : Dimitri Casali, Histoire de France, de la Gaule à nos jours, Armand Colin, septembre 2013, (ISBN 2200277709)
Napoléon le grand album de notre enfance, un destin pour la France, Gründ, octobre 2013, (ISBN 2324005840)

2014 : L’Histoire de France de l’ombre à la lumière, L’Histoire que les Français n’apprennent plus, Flammarion, septembre 2014, (ISBN 2081308053)

2015 : L’Empire colonial français : Quand la France rayonnait dans le monde 1608-1931, Gründ, 2015, (ISBN 2324009366)
Qui a gagné Waterloo ? Napoléon, Flammarion, mai 2015, (ISBN 208135439X)

2016 : Notre Histoire, ce que nos enfants devraient apprendre à l’école , La Martinière, 2016, (ISBN 2732480282)
Nouveau Manuel d’Histoire, La Martinière, 2016, (ISBN 2732480274)
Victoires et défaites de l’Histoire de France, Grund, 2016, (ISBN 2324012103)
Désintégration française, pourquoi notre pays renie son Histoire et nos enfants perdent leurs repères, Éditions Jean-Claude Lattès, 2016, (ISBN 9782709648592)

2017 : L’histoire se répète toujours deux fois, Éditions Larousse, 2017, (ISBN 2035939933)
La Longue Montée de l’ignorance, First, 2017 (ISBN 978-2412015513)

 

En résumé, de professeur d’Histoire dans une ZEP à Historien confirmé, Dimitri Casali a connu un parcours riche en création artistique, musicale et littéraire, en découvertes historiques, en pédagogie et en convictions. Il a rapidement connu les lumières de la célébrité et de la médiatisation grâce à ses ventes de livres et a fait de nombreuses apparitions sur les plateaux télé et radio. Il est aujourd’hui une figure incontournable d’historien confirmé et à la plume toujours active.

Comment reconnaître un fake CV ?

fake cv

On parle beaucoup (trop) de fake news… Quid des « Fake CV » ? Alors que nous avions pu mesurer l’étendu du nombre de personnes qui mentent sur un CV, il est temps d’aider les employeurs à distinguer le vrai du faux. Diplômes falsifiés, missions rajoutées ou encore expérience fictive… Comment reconnaître un fake CV ?

65 % des CV sont bidonnés

D’après une nouvelle étude menée par le cabinet Florian Mantione Institut, 65% des candidats mentiraient sur leur CV. Un chiffre élevé mais qui est à la baisse par rapport à la précédente étude où 75% des CV pouvaient être considérés comme une « alternative à la réalité ». D’après le fondateur de ce cabinet, Florian Mantione, cette baisse est due aux réseaux sociaux. En effet, de plus en plus d’employeurs ont le (bon) réflexe d’aller faire un tour sur le Facebook ou les réseaux sociaux des candidats. Ces derniers sont, depuis lors, plus prudents et plus honnêtes.

Pourtant, si ce chiffre reste élevé, c’est pour plusieurs raisons. La concurrence et la conjoncture économique poussent toujours de nombreuses personnes à tricher pour plaire. Elles estiment sans doute ne pas avoir d’autres choix que de mentir pour obtenir un entretien. Et dans le fond… Ont-elles tort d’essayer ? Rappelons qu’une personne qui aurait menti sur son CV ne peut pas être renvoyée pour cela. Seules quelques professions spécifiques sont concernées par cette menace.

Comment reconnaître un fake CV ? Voici quelques conseils.

Si vous êtes une PME, ne soyez pas trop excessifs dans l’exigence de certains paramètres. La confiance est primordiale. Une personne à l’aise est toujours plus sincère, sinon, vous pouvez faire fuir d’éventuels candidats tout à fait honnêtes. Il faut savoir trouver le bon dosage.

  • Faites des recherches et analyses au préalable

    Le CV est essentiellement un document de « marketing » dans lequel le candidat se présente sous son meilleur jour. Ce n’est pas très étonnant qu’il y ait des embellissements. Pour faire un premier tri, recherchez les comptes LinkedIn et Facebook du candidat pour vérifier la concordance.

    fake cvLa vérification des antécédents doit tester la crédibilité du candidat : les emplois antérieurs, y compris les entreprises, les dates et les postes, les antécédents criminels, la scolarité, les titres de compétences, les permis et les certifications et tout autre élément lié à l’emploi… Le gouvernement est censé développer un site pour l’attestation numérique des diplômes. Un projet qui commence à dater. Et qui n’a toujours pas vu le jour. Dommage car une telle plateforme pourrait faire gagner du temps dans la détection des faux diplômes… Patience.

    Le bon tricheur, cependant, ne se fera pas trahir par internet. Soyez donc particulièrement attentif à la cohérence du CV. Une école de commerce et des stages de qualité pour terminer dans une start-up inconnue qui ne laissent pas de traces ? Suspect. Notez tous les points qui vous posent problèmes pour revenir dessus lors de l’entretien. Demandez également aux candidats de ramener les diplômes, les certificats de travail et les trois derniers bulletins de salaire. Cela permet de montrer que vous êtes sérieux et les petits malins auront tendances à fuir avec leur fake CV.

  • Poser des questions

    Pour éclaircir les zones d’ombres potentielles, l’entretien s’impose. Associé à une bonne technique de questions, il permet d’identifier efficacement les menteurs. Puisque les candidats doivent donner des exemples précis de leur expérience passée, c’est assez difficile de mentir tout en restant crédible.

    La clé ici est d’être efficace et tranchant dans ses questions. N’ayez pas peur de demander plus de détails si les réponses d’un candidat sont vagues…. N’hésitez-pas à creuser avec des questions telles que : « Pouvez-vous m’en dire plus à ce sujet ? ; « Je ne suis pas sûr de comprendre, pouvez-vous développer? » ; et/ou « Pourriez-vous me donner votre avis sur ce point ».

    Les moins bons et/ou moins préparés se trahiront certainement, ou installeront tellement de doutes que vous pourrez vous forger votre propre opinion. Et naturellement, un appel téléphonique aux anciens employeurs ou écoles est toujours un moyen fiable de vérifier les dires et déterminer les fake CV.

  • Mettez-les à l’épreuve

    Si des candidats vous semblent (trop) bons, et que le doute est toujours présent… Une solution : la mise à l’épreuve. Si vous pensez qu’un candidat peut mentir au sujet de compétences particulières qu’il possède, et qu’il a n’a pas été assez clair sur des questions précises, n’hésitez-pas à lui faire passer des tests de compétence et d’habileté.

    fake CV

    Le fake CV devrait être détectable en suivant ces quelques conseils

  • Protéger l’entreprise contre les fake CV

    Malgré tous ces efforts, certains peuvent passer à travers les gouttes. Si le poste est particulièrement sensible, alors protégez-vous. Vous pouvez inclure une déclaration dans votre demande d’emploi à l’attention des candidats comme « Je comprends que toute déclaration fausse ou trompeuse ou toute omission trompeuse faite par moi au sujet de ma demande – y compris les renseignements fournis dans mon curriculum vitae ou lors d’entrevues – peut être un motif suffisant pour que je sois rejeté comme candidat à un emploi ou pour mon congédiement immédiat en cas d’emploi ». Cela vous permettra de prendre des mesures dans l’éventualité où vous engagez un candidat et qu’un mensonge se révèle par la suite. Il est en effet difficile de licencier pour faute grave un candidat récemment engagé, même si vous détecter un mensonge…

 

Henri de Waubert de Genlis, expert aéronautique militaire

Henri de Waubert

Henri de Waubert de Genlis, né le 28 avril 1946, est un ancien pilote de combat et pilote d’essai sur Mirage F1 et Mirage 2000. Pour l’ensemble de sa carrière, il a reçu plusieurs récompenses prestigieuses :

  • 1982 : Chevalier Ordre National du Mérite
  • 1983 : Médaille de l’Aéronautique
  • 1996 : Chevalier Ordre National Légion d’Honneur
  • 2011 : Médaille technique de bronze de l’éducation nationale

Aujourd’hui, Henri de Waubert est un expert en aéronautique militaire. Il bénéficie d’une large renommé pour tout ce qu’il a accompli et entrepris dans sa carrière.

Henri de Waubert

Henri de Waubert de Genlis a quitté l’armée avec le grade de lieutenant-colonel.

Une carrière de pilote

Cette dernière commence en 1964, lorsqu’il s’engage en tant que volontaire dans l’armée de l’air. En 1966, il entre finalement à l’Ecole de l’Air, Salon de Provence (13300), pour y devenir pilote. Entre 1969 et 1977, Henri de Waubert est pilote de combat. Il gravit les échelons jusqu’à atteindre le rang de commandant d’escadrille du groupe de chasse « Alsace ». Il a désormais sous son commandement jusqu’à huit avions.

Après plusieurs années en tant que pilote de combat, il réussit en 1977 le concours pour intégrer l’Ecole des Pilotes d’Essais, à Istres. Il poursuit dans cette voie jusqu’en 1984. Il devient alors un véritable expert des armes. Ses qualités lui permettent d’être nommé représentant de l’Irak auprès de l’industrie française, pour le programme « Mirage F1 », en 1980. Il est également en charge du programme « Mirage 2000 défense aérienne ».

Un virage commercial

Après sa carrière de pilote, Henri de Waubert décide de fonder plusieurs sociétés en Afrique du sud : Une première spécialisée dans l’ingénierie aéronautique : « Advanced Technologies and Engineering ». Une seconde qui est une société de représentation d’équipements high-tech et défense « AC&E Industries ». Une troisième basée sur le consulting : « Hermes Consulting ». Enfin, une dernière de charter avion « Air Motive Management ».

En 1993, il est nommé Conseiller du Commerce Extérieur de la France (CCEF). Il est ensuite intronisé Président de la section Sud-Africaine de 1993 à 2001, avant d’être nommé Conseiller Honoraire en janvier 2014. Pendant ces années sud-africaines, il devient aussi membre du groupement des industriels de la défense Sud Africaine (AMD) et à ce titre conseiller du gouvernement en matière de défense. De 1995 à 2000, il est nommé conseiller du ministère du transport d’Afrique du Sud, départements « Shipping Directorate » et « Road Department » pour réaliser la « Commercialisation » de ces entités.

Henri de Waubert rentre en France en 2005. Il fonde et gère une nouvelle entreprise « AEROTECH CONSULTING », société de Conseil en Aéronautique et Défense société. Il devient membre du Bureau du Comité Nouvelle Aquitaine des CCEF, en tant que Chargé de la Formation.

Thomas Jonglez, d’aventures en aventures

PORTRAIT – Ce passionné de voyages et d’expériences inédites fête, cette année, les 15 ans de sa maison d’édition qui publie des guides touristiques «insolites et secrets».

Par Alyette Debray-Mauduy

Qu’il soit assis dans un café d’Ipanema à Rio – là où il habite – ou à une table du très chic Hôtel Costes, à Paris, il a cette même dégaine de baroudeur. Chemise ouverte, chèche autour du cou, teint hâlé et petites lunettes rondes. Un look à la Indiana Jones… Sauf que cet éternel curieux n’est pas à la recherche de l’Arche perdue mais à l’affût de sites insolites et secrets pour les guides touristiques qu’il édite depuis maintenant quinze ans. Des lieux loin des sentiers battus, des adresses ultraconfidentielles, mais non moins sensationnelles. À Venise, New York, Buenos Aires ou encore Londres, Cape Town, Tokyo… Au total, quarante-cinq villes – cinquante à la fin de l’année – à découvrir autrement. Sa cible: «les habitants eux-mêmes, ceux qui connaissent déjà par cœur une destination, qui veulent entrer dans le détail ou ceux qui fuient les hordes de touristes», comme lui lorsqu’il voyage. Pourtant, jusqu’à sa majorité, Thomas Jonglez n’a guère été plus loin qu’en Bretagne. À propos de son enfance, il avoue «qu’il ne s’est pas passé grand-chose». Une famille bourgeoise de quatre enfants, un père cadre supérieur dans de grands groupes pétroliers, des études à Saint-Jean-de-Passy. «La vie s’écoulait… Point.» Il passe ses week-ends au bois de Boulogne «pour s’aérer», ses vacances à La Trinité ou à l’île de Ré. Au mieux, il visitera Jersey en famille. Mais il est l’original de la famille. Son bac en poche, il embarque ainsi pour l’Inde et le Népal avec trois copains. Un voyage comme un électrochoc. Une révélation.

«J’étais totalement accro aux voyages. J’aimais cette impression de me sentir paumé, que j’assimilais à un sentiment de liberté»

Thomas Jonglez

«J’apprenais la vie, je sortais du chloroforme dans lequel j’avais été plongé pendant dix-huit ans.» L’étudiant à l’Essec ne compte pas s’arrêter là. Il décroche un stage à Tokyo. Lui qui a l’art de raconter les histoires relate, amusé, comment il découvre les hôtels-capsule, les karaokés, les Jacuzzi géants «où se retrouvent plus de cent Japonais, entièrement nus, avec leur plateau-repas flottant». Ce garçon de bonne famille se demande un peu où il a atterri. Mais il en redemande… Ses études terminées, il part pour l’Amérique du Sud, sac au dos, officiellement «pour apprendre l’espagnol». Traverse le Paraguay, le Pérou, la Patagonie… Pour le coup, sa vie devient vraiment celle d’un aventurier. Il passe la frontière bolivienne en pleine savane, dort dans des hôtels peu recommandables, tenus par d’anciens nazis, navigue avec Alain Caradec – le frère de Loïc – au cap Horn. À peine son service militaire accompli, en France, le voilà reparti. «Je n’étais pas encore prêt pour travailler. Alors, j’ai pris un aller simple pour Pékin avec l’idée de revenir par la route.» Un road trip de sept mois. Et là encore, des péripéties dignes d’un Tintin Reporter, comme son entrée en fraude au Tibet, caché sous des couvertures – il était alors impossible de passer la frontière autrement que par les airs, l’accès par la route étant interdit aux étrangers. Ou encore son voyage en stop avec des militaires chinois qui l’hébergent dans leur caserne, sa halte au Pakistan dans un village tribal où marchands d’armes et de drogue ont pignon sur rue. «J’étais totalement accro aux voyages. J’aimais cette impression de me sentir paumé, que j’assimilais à un sentiment de liberté.»

Lassé par la routine

De retour à Paris, Thomas Jonglez continue à se faire plaisir et coécrit avec un ami son premier guide, Paris, 300 lieux pour les curieux. Cela ne nourrit pas son homme, il finit donc par travailler. Pour de bon. «J’ai attendu quatre ans et trois mois avant de bosser, mais ces années ont été bien plus formatrices que n’importe quel job.» Fort de cette expérience pour le moins atypique, il entre chez Usinor où il devient rapidement directeur export pour l’Amérique latine. Un rôle taillé sur mesure… Ou presque. Rapidement lassé par la routine, avec au moins une idée à la minute dans la tête, il monte une place de marché de l’acier sur Internet, soutenu par Francis Mer et avec Usinor comme actionnaire. Rien n’y fait, Thomas Jonglez a toujours ses guides touristiques dans le crâne. Alors, il cumule les deux jobs. Commercial le jour, éditeur la nuit. Il publie successivement un guide sur Bruxelles puis un autre sur Marseille. Ce dernier fait un carton et le jeune entrepreneur finit par choisir sa voie. Cette année, les Éditions Jonglez fêtent leurs 15 ans et leur million de guides vendus. La petite entreprise a trouvé son rythme de croisière: deux à trois ans de travail pour écrire un nouveau guide, des auteurs qui ne sont autres que les habitants des villes explorées, des publications en six langues, de beaux livres de photos pour compléter son catalogue et un petit bureau à Paris où Thomas Jonglez vient tous les deux mois environ. Pour sa part, il n’a jamais envisagé d’habiter la capitale. Il s’installe d’abord à Venise – «qui offre la qualité de vie des petites villes et la richesse culturelle des grandes» – avant de déménager à Rio de Janeiro où il réside aujourd’hui. «Accueillant la Coupe du monde de foot puis les Jeux olympiques, le Brésil était en plein boom et très central pour développer mon business en Amérique du Sud», explique-t-il.

L’éditeur a fait de cette soif d’aventure un mode de vie qu’il s’attache à transmettre à ses trois enfants. Après avoir quitté Venise, et avant son installation au Brésil, sa petite famille a voyagé, pendant six mois, de Moscou aux îles Salomon en passant par la Corée du Nord, la Nouvelle-Calédonie, l’île de Pâques… «Mon petit dernier a déjà découvert quarante pays, à 8 ans. L’aîné a 17 ans et rêve de devenir espion.» Lui a fait les comptes: il a visité 108 pays dans le monde, il lui en reste donc 225 à découvrir. Et peut-être autant de projets palpitants à lancer.

D’après le Figaro, 9/03/17

Le Blog CV

CV en ligne emploi

Actuellement, le marché de l’emploi national et international est quasiment saturé. Lorsqu’une personne recherche un travail, elle doit savoir mettre ses qualités en avant pour se faire remarquer des recruteurs. Le meilleur moyen dont elle dispose reste le CV ou curriculum vitae regroupant toutes ses compétences et accompagnant sa lettre de motivation. Actuellement, elle peut se faire aider par un site internet spécialisé en la matière.

Le site internet spécialisé dans les CV

Le CV d’un futur candidat à un poste bien déterminé doit toujours être écrit à l’aide d’un traitement de texte. Pour convenir parfaitement, il est conseillé de choisir l’un des nombreux CV en ligne et de l’adapter à sa situation propre. L’avantage principal du CV sur un site internet spécialisé, est qu’il est déjà clair et complet. La police de caractères peut être différente d’un CV à l’autre. De nombreux conseils sont également dispensés pour trier le style, les encadrés et les interlignages.

Les personnes intéressées pourront consulter certaines rubriques comme : Savoir quoi mettre dans son CV, choisir le support comme le papier blanc de bonne qualité de 80 grammes. Le choix de l »impression est aussi crucial. Il vaut mieux éviter de faire des photocopies car la lisibilité peut être altérée. Il est donc conseillé de préférer imprimer son CV à partir d’une imprimante laser. Les CV sont ainsi imprimables au format standard A4 classique et en version portrait.

Les conseils judicieux et indispensables pour un bon CV

curriculum vitaeSur le site, les personnes intéressées trouveront un grand nombre de conseils pour soigner au mieux la rédaction d’un CV. La présentation est très importante et le choix d’une photo est essentiel. Le site proposant ces multiples CV, aide ainsi des futurs candidats à augmenter leurs chances de convaincre. Les CV sont conçus par des professionnels la rédaction irréprochable et possédant de grandes connaissances du marché du travail actuel. Si une personne ne sait pas trop comment les employeurs recherchent des candidats, elle trouvera aussi des conseils à suivre étape par étape même si les expériences sont multiples ou spécifiques. Une fois un CV choisi, il suffit de remplir simplement les éléments demandés. Les outils de conception de mise en forme du site, sont très simples d’utilisation. Ainsi, il est possible de rédiger et mettre en forme un CV à la qualité professionnelle qui sera non seulement utile mais également plus lu par les éventuels employeurs.

L’intérêt d’un très bon curriculum vitae actuellement

Toutes les personnes désirant voir publier leur CV sur le site, comme Pascal Robaglia, sont admises sans aucun souci. La seule réserve émise reste qu’elles doivent envoyer un mail pour que ce dernier soit visible sur la toile. Le marché de l’emploi est très difficile car les candidats sont de plus en plus nombreux et les emplois proposés. De plus en plus rares, il est donc impératif de présenter en ligne le meilleur des CV pour se démarquer des autres et avoir ainsi plus de chances de se faire remarquer par les recruteurs.

Quelque soit le poste envisagé, le Cv reste la pièce maitresse dans le cadre d’une recherche d’emploi mais sa rédaction reste toujours délicate. Il doit toujours être agréable à lire, bien aéré, pas trop long mais suffisamment sobre pour être remarqué d’un responsable de communication. Le texte est un point crucial ainsi que la présentation et le choix de la photographie. Un bon CV mis en ligne donnera toujours l’image d’un professionnel. Le CV doit aussi montrer à celle ou celui qui le consulte que le candidat peut très vite s’adapter à un environnement nouveau et qu’il possède également un fort potentiel pour convenir à un poste choisi.


Parse error: syntax error, unexpected '<' in /home/admin/web/blogcv.fr/public_html/wp-content/themes/Accountancy/footer.php on line 65